1 tagged article lucien

Bienvenu 05/01/2014


Bonjour et bienvenu,

Je m'appelle Léa(vous deviez vous en douter). J'aime beaucoup écrire, c'est pour cela que j'ai créé ce blog. Mes textes sont des nouvelles littéraires, ce sont des petites histoires assez courtes et quelque fois drôles, il y a toujours une chute. J'écrirais ou je citerais des citations quelque fois en rapport avec mon texte. Quelques fois j'écrirai des petites histoires normales. Si vous voulez des textes demandez moi avant :).

Via Skyrock Android

Chien-Loup 05/01/2014

Lucien était douilletement recroquevillé sur lui-même. C'était sa position favorite. Il ne s'était jamais senti aussi détendu, heureux de vivre. Son corps était au repos, léger, presque aérien. Il se sentait flotter. Pourtant il n'avait absorbé aucune drogue pour accéder à cette sorte de béatitude. Lucien était calme et serein naturellement; bien dans sa peau, comme on dit. Un bonheur égoïste, somme toute.

La nuit même, le malheureux fut réveillé par des douleurs épouvantables. Il était pris dans un étau, broyé par le mâchoires féroces de quelque fléau. Quel était ce mal qui lui fondait dessus? Et pourquoi sur lui plutôt qu'un autre? Quelle punition lui était donc infligée? "C'est la fin", se dit-il. Il s'abandonna à la souffrance en fermant les yeux, incapable de résister à ce flot qui le submergeait, l'entraînent loin des rivages familiers. Il n'avait plus la force de bouger.

L'étau le serrait de plus en plus fort, il ouvrit les yeux. Deux pupilles jaunes le fixaient. Il essaya de bouger mais chaque mouvement lui fracassait ses os qu'il sentait craquer. Il vit alors une branche par terre, la prit et commença à frapper dans tous les sens; l'étau le lâcha et il découvrit une meute de loups.

C'était donc ça ses fléaux? Des loups robustes et horribles! Il ne put le croire, ne continua pas à réfléchir et débuta sa course contre les loups, peut-être allait-il se faire rattraper, mais il essaya d'aller le plus vite possible. Lucien entendait les loups hurler derrière lui, il avait peur et ne savait pas comment les semer. Dix minutes s'étaient écoulées, les loups hurlaient toujours et Lucien ne savait pas où aller, il se souvint alors que les loups et les chiens perdent les odeurs avec l'eau. Il courut encore pour prendre de la distance et coupa dans une rivière. Cela ne suffisait toujours pas, il s'enfonça par hasard dans uns grotte. Les loups ne l'avaient malheureusement pas oublié et s'engouffrèrent aussi dans la montagne. Les bêtes le cherchaient, reniflaient, hurlaient, couraient dans tous les sens. Pourtant, Lucien était là; il les regardait sans être vu. Il avait pris de la hauteur. Lucien ne pouvait s'empêcher de rire mais il tomba au milieu des bêtes. Les loups commencèrent à se battre pour le manger. Les hurlement devinrent de petits abonnements.

Lucien commença à crier:
"-Maman!"

Malgré ça, il était toujours sous les loups. Il sentait leur souffle chaud et rapide. Pourtant, les bêtes ne le mordaient pas, ils le léchaient comme...

Il ouvrit les yeux, une langue rapeuse lui humidifiait le visage, c'était Bernard son chihuahua.

©J'ai écris avec un ami ce texte à partir du moment où Lucien ouvre les yeux avec la meute de loups. C'était une évaluation de français. Nous étions deux et j'ai commencée l'histoire seule chez moi. Tout les deux nous avons eux 13,5/15 et l'appréciation de notre prof: "J'ai pris beaucoup de plaisir à vous lire! Merci!"

Via Skyrock Android

Tags : loups - lucien - peur - drole